Saint-Adolphe-d'Howard - Projet Hydro-Québec - Projet Hydro
Inscrivez-vous à l'Infolettre
 
 

Un jour sombre dans l’histoire de la MRC des Pays-d’en-Haut : la solidarité brisée

Message du comité aviseur au comité de vigilance et à la population

 

Un jour sombre dans l’histoire de la MRC des Pays-d’en-Haut : la solidarité brisée

Le comité aviseur tient à dénoncer la décision prise le 11 octobre par 8 des 10 maires de la MRC des Pays-d’en-Haut de se plier à la demande du ministère des Ressources naturelles et de modifier son schéma d’aménagement. Cette décision donne le feu vert à Hydro afin qu’elle puisse désormais passer ses lignes à haute tension où bon lui semble sur le territoire de la MRC des Pays-d’en-Haut, sans aucune contrainte sur le plan paysager et humain. Bref, à l’exception de la mairesse de  Saint-Adolphe, madame Lisette Lapointe, et du maire suppléant de Wentworth-Nord, monsieur André Soucy, tous les autres maires, c’est-à-dire, monsieur Gilles Boucher, maire de Ste-Marguerite-du-Lac-Masson, madame Monique Monette Laroche de Sainte-Anne-des-Lacs, monsieur Robert Milot de Sainte-Adèle, monsieur Jacques Gariépy de Saint-Sauveur, monsieur Clément Cardin de Piedmont, monsieur Tim Watchorn de Morin-Heights, monsieur Yves Baillargeon de Lac-des-Seize-Îles et monsieur Jean-Pierre Nepveu d’Estérel ont décidé de renier en quelque sorte la Charte des paysages des Laurentides, l’une des premières du genre au Québec, et de sacrifier le territoire de Saint-Adolphe.

Des citoyens, conseillers municipaux et membres du comité aviseur de Saint-Adolphe étaient présents à ce conseil des maires. Plus tôt, la mairesse Lisette Lapointe avait présenté une résolution visant à reporter à nouveau cette décision, la Régie devant entendre la municipalité le 1er novembre. Pour prendre connaissance de la résolution rejetée par ces mêmes huit maires, cliquez ici :  http://www.stadolphedhoward.qc.ca/wp-content/uploads/2016/10/resolStAdolphe.pdf

Aux questions des citoyens, venus nombreux demander aux maires de demeurer solidaires, aucun d’eux n’a voulu expliquer pourquoi il avait voté en faveur d’une modification du schéma d’aménagement, isolant et rejetant Saint-Adolphe et sachant que ce geste nuirait sérieusement aux démarches en cours. «Je répondrai à cette question lors de la consultation publique», a lancé le maire Boucher, de Saint-Marguerite-du-Lac-Masson.

Gilles Boucher est l’instigateur de ce revirement amorcé pendant l’absence de Mme Lapointe, en septembre dernier. Gilles Boucher est un ancien cadre d’Hydro-Québec et, en août 2016, il a tenu un tournoi de golf qui comptait Hydro parmi ses principaux commanditaires. Cette commandite a été conclue entre l’adjointe du maire de Ste-Marguerite et Sophie Lamoureux, la porte-parole dans le dossier d’Hydro-Québec.

Rappelons qu’Hydro a déjà annoncé que la ligne du Grand-Brûlé sera éventuellement prolongée à travers la MRC des Pays-d’en-Haut, jusqu’à Chertsey. Lors d’une séance spéciale du conseil des maires du 20 septembre dernier, le maire Boucher avait indiqué savoir où passerait dans sa municipalité ce prolongement de la ligne et en avoir informé les citoyens. «Mais ce ne sera pas de la haute tension; seulement une p’tite 120 000 volts », avait-il affirmé, commettant là une grossière erreur. Visiblement, le maire Boucher a une connaissance très limitée de la question et il semble faire peu de cas du passage éventuel d’une ligne sur son territoire et des impacts sur la population. D’autres municipalités pourraient être touchées par cette ligne, notamment Piedmont et l’Estérel.

Un geste lourd de conséquences pour la suite des choses

Sept maires de la MRC (madame Monique Monette Laroche de Sainte-Anne-des-Lacs, monsieur Robert Milot de Sainte-Adèle, monsieur Jacques Gariépy de Saint-Sauveur, monsieur Clément Cardin de Piedmont, monsieur Tim Watchorn de Morin-Heights, monsieur Yves Baillargeon de Lac-des-Seize-Îles et monsieur Jean-Pierre Nepveu d’Estérel) ont toutefois résolument  décidé de se ranger derrière le maire Gilles Boucher plutôt que de respecter leur parole  et de demeurer solidaires des citoyens et de la mairesse de Saint-Adolphe et  de suivre les recommandations du préfet suppléant et maire de Wentworth-Nord, monsieur André Genest, qui, depuis plus de trois ans, suit ce dossier de très près et appuie solidement Saint-Adolphe.

La lutte continue : Saint-Adolphe devant la Régie de l’énergie le 1er novembre prochain

La Régie de l’énergie entendra la demande de révision de la municipalité le 1er novembre prochain. D’ici là, il faut garder à l’esprit que le projet n’est pas autorisé de façon définitive et que le comité aviseur et la municipalité poursuivront leurs démarches et actions afin de faire valoir que ce projet, dans sa forme actuelle, est inacceptable pour la région.

 

Demeurons mobilisés!

Une date à retenir. Une consultation publique est nécessaire avant l’adoption d’une modification au schéma d’aménagement. Celle-ci aura lieu au Mont Avalanche le 6 décembre prochain à 19h. Nous vous attendons en grand nombre et nous comptons sur vous.

Le comité aviseur

Pour visionner le webdocumentaire :  https://www.youtube.com/watch?v=cv_ZZavoxN0&feature=youtu.be

N’oubliez pas de le partager dans vos réseaux! Bientôt 5000 visionnements! 

Suivez-nous sur Facebook


Partagez cette page avec vos ami(e)s



logo

Municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard
1881, chemin du Village
Saint-Adolphe-d'Howard, Québec J0T 2B0
Tél.: (819) 327-2044 poste 224
Sans frais: 1-855-327-2044 poste 224
Fax: (819) 327-2282 

Courriel :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Internet :  http://www.stadolphedhoward.qc.ca/index.php